Félix Tshisekedi s’engage à ne pas entretenir la corruption en RDC

« Dans notre pays, la corruption est un phénomène qu’on ne présente plus. Elle se présente sous des formes multiples. Elle touche de nombreux secteurs, qu’ils soient publics ou privés. Une telle situation de corruption ne peut ni être tolérée, ni être entretenue », a indiqué ce jeudi 11 juillet, le président Félix Tshisekedi, lors son intervention en marge de la première journée africaine de lutte contre la corruption, organisée à Kinshasa par l’Observatoire de surveillance de la corruption et de l’éthique professionnelle.

Dans son allocution, Félix Tshisekedi a rappelé sa volonté de lutter contre ce fléau et les actes infractionnels qui lui sont voisins. « II s’agit en l’occurrence la concussion, le détournement des derniers public, le favoritisme, le clientélisme, etc. », pointe le président congolais.

Respect de la loi comme remède

Pour faire face à cette situation, le président congolais préconise comme réponse la culture du respect de la loi à tous les niveaux de la vie publique.

« La première mesure reste le respect de l’
État de droit et le respect de la loi, à tous les niveaux, doit être notre guide », recommande Félix Tshisekedi, qui indique que l’application de cette disposition sera également essentielle pour la crédibilité du futur gouvernement et sa quête pour une croissance inclusive.
Organisée en collaboration avec la Présidence de la République, cette première journée a également connu la participation du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, des membres du gouvernement congolais, des diplomates et plusieurs autres délégués issus notamment de la société civile.
Daco Tambikila

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 1 jour et 13 heures
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 1 semaine