Mabi Mulumba retire sa candidature et dénonce la corruption des députés provinciaux

« Ma décision est motivée par le scandale monnayage des voix des députés provinciaux allant jusqu’à 30 000 dollars américains par électeurs », indique le candidat sénateur dans une lettre à la commission électorale nationale indépendante.

« Il n’est pas acceptable qu’une chambre parlementaire prestigieuse comme le Sénat soit discréditée par un mode électoral perméable à la corruption de façon aussi notoire » estime aussi dans sa correspondance, l’ancien premier ministre qui était sénateur dans l’ancien législature.

Le professeur Evariste Mabi Mulumba espère que « cette dénonciation de la corruption inviterai la CENI à redoubler de vigilance pour prendre des mesures idoines pour crédibiliser la suite du processus électoral ».

L’élection sénatoriale intervient ce samedi.

108 membres du Sénat devraient être élus par des députés provinciaux accusés déjà plusieurs fois de monnayage de leurs voix.

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 2 jours et 13 heures
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 5 jours et 5 heures