L’opposition n’obtient qu’un siège sur 10, les indépendants le tiers du sénat.

Sur les 100 élus ce vendredi 15 mars, 10 seulement seront de l’opposition, telle que définie à ce jour, à la chambre haute du parlement.

Les sénateurs de l’Opppsition.

  • L’ancien Général Mohamed Bule au Bas Uele, Valentin Gerengo à Kinshasa, Blaise Bale Bila au Nord-Ubangi et Francoise Bemba Ndokwa au Sud-Ubangi pour le MLC,
  • Didier Molisho à Kinshasa pour le Mouvement Social,
  • José Endundo Bongongo a l’Equateur (au bénéfice de l’âge), Marie-Josée Kamitatu au Kwilu, Pierre Lumbi Okongo au Sud-Kivu et Christine Mwando dans le Tanganyka pour le G7
  • Et Mobutu Giala, seul élu du groupe Zaïre au Nord Ubangi.

La composition de la chambre haute

30 sénateurs ont été élus en tant qu’indépendants mais, pour la plupart, comme par exemple Evariste Boshab, ancien secrétaire général du PPRD, élu au Kasai, sont membres du FCC.

Au palmarès des partis politiques, PPRD et le PPPD de sa mosaïque emportent chacun 8 sièges, l’ACO remporte 6 sièges, comme l’AFDC et alliés de Modeste Bahati Lukwebo, élu au Sud-Kivu..

Le PALU n’obtient qu’un seul siège, comme l’UDPS et l’UNC, malgré leurs fortes présences dans certaines assemblées provinciales (Kinshasa, Sud-Kivu, Kasai Oriental).

Les élections sénatoriales n’ont pas été organisées dans les provinces du Mai Ndombe et du Nord-Kivu qui attendent la tenue des élections provinciales à Yumbi, Beni, Beni ville et Butembo.

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 2 jours et 13 heures
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 5 jours et 5 heures