Le grand pardon de Franck Diongo

Gracié puis libéré, Franck Diongo (photo) « pardonne à tous ses bourreaux ».

Le président national du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) est sorti de prison ce samedi où il était incarcéré après sa condamnation à 5 ans de prison ferme.

« La population est venue en masse l’accueillir devant la Prison centrale de Makala. On l’a accompagné jusqu’au siège de l’UDPS en passant par le siège national du MLP », annonce le porte-parole de son parti.

John Omeata indique, qu’au siège de l’UDPS, Franck Diongo est allé « signer le livre des condoléances en mémoire de Papa Étienne Tshisekedi, son maître », décédé le 1er février 2017 à Bruxelles (Belgique).

« Nous avons connu un incident qui n’a pas permis que nous puissions entrer mais nous avons promis de repasser. Il ne peut jamais dire un mot à la nation sans signer le livre des condoléances », affirme John Omeata.

Avant son adresse à la nation, Franck Diongo, apparu affaibli, dit « pardonner à tous ceux qui lui ont fait du mal ».

Le 19 décembre 2016, le député de l’Opposition Franck Diongo a été arrêté à Kinshasa pour avoir « séquestré 3 éléments de la garde républicaine ».

Jugé en procédure de fragrance, il a été condamné le 28 décembre 2016 à 5 ans de prison ferme.

Le 5 septembre 2018, sa condamnation avait été confirmée en appel par la Cour de cassation.

Le 13 mars 2019, Franck Diongo faisait partie des 700 prisonniers, avec Firmin Yangambi à bénéficier de la grâce présidentielle.

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 10 heures et 24 minutes
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 3 semaines et 4 jours