Le président Tshisekedi sera jugé sur la réalisation de ses promesses (Dokolo)

« Le grand enjeu de l’alternance à la tête de l’Etat, c’est d’arriver à changer la manière dont l’Etat a été géré sous l’ère Kabila en mettant un terme à la mauvaise gestion, la corruption en offrant plus de respect à la justice », estime Sindika Dokolo, l’initiateur du mouvement citoyen, Les Congolais Debout.

« On se rend compte que Monsieur Tshisekedi est résolument prêt à assumer ses responsabilités par opposition au pouvoir de Monsieur Kabila. Ça, c’est très encourageant ».

Revenant sur la présentation des mesures urgentes des 100 premiers jours du Chef de l’Etat, Sindika Dokolo relève que Félix Tshisekedi « a annoncé des mesures très concrètes » et même s’il se demande comment il va les financer notamment dans la partie sociale, reconnaît qu’il y a « des choses qui sont très concrètes, notamment dans le domaine de la Liberté citoyenne ».

Sindika Dokolo rappelle « qu’en tant que Société civile, nous avons combattu ce que nous appelions la dictature de Monsieur Kabila. De ce point de vue-là, on a le sentiment qu’il y a de vrais engagements pris ».

Se réjouissant particulièrement que ce soit là « des mesures concrètes immédiates », l’initiateur du mouvement Les Congolais Debout relève particulièrement « un aspect très important sur la question de la libération des prisonniers politiques. C’est une attente très concrète et immédiate que nous,  Société civile, avons ».

Sindika Dokolo salue aussi le fait que le Chef de l’État ait « lui-même invité les congolais à accompagner son action », par la critique notamment, « ce qui est une première en RDC ».

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 2 jours et 13 heures
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 5 jours et 5 heures