Saluant l’alternance, la CENCO appelle à la fin des anti valeurs.

« Pour rassurer le peuple, nous invitons les nouveaux gouvernants à rompre radicalement avec les antivaleurs des anciens régimes et de donner des assurances concrètes d’une meilleure gouvernance », déclare le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) à l’issue d’une session ordinaire tenue à Kinshasa du 27 février au 2 mars 2019.

La CENCO qui avait contesté les résultats provisoires de la présidentielle publié par la CENI constate aujourd’hui l’alternance politique pour laquelle « le peuple congolais a fait preuve d’une grande maturité politique… ».

Face à la presse, l’abbé Donatien Nshole rassure que « la CENCO va continuer d’accompagner le peuple congolais dans son combat pour un État de droit »

Et demeurera intransigeante  quant au strict respect des valeurs non négociables dont notamment « le respect de la dignité de la personne, la vérité, le respect du souverain primaire, l’honnêteté, l’unité et la cohésion nationale ».

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 2 jours et 14 heures
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 5 jours et 6 heures