La CENI bientôt à fin mandat (Kalamba)

« Nous sommes presque fin mandat. Le mandat de la CENI est censé se terminer le 30 juin 2019 », annonce le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Alors que « le calendrier prévoit les élections des conseillers des secteurs et des chefferies aux alentours du mois de septembre/octobre 2019 et que des élections indirectes devraient avoir lieu vers la fin de l’année », Jean-Pierre Kalamba (photo) estime que « c’est la République qui décidera, s’il y a nécessité de continuer ou attendre une nouvelle équipe qui pourra s’en occuper ».

Les préoccupations du président Tshisekedi 

« La CENI a été invitée (par le président de la république) à donner des réponses sur la poursuite du processus, les élections indirectes des sénateurs, des gouverneurs et vice-gouverneurs » ainsi que « la nécessité impérieuse de parachever les élections législatives nationales et provinciales au niveau de 4 circonscriptions ».

Au sortir de l’audience qui leur a été accordée par le président Félix Tshisekedi, la CENI a présenté ses grandes préoccupations tel que le besoin d’un dépôt qui doit contenir tous ces matériels recyclables.

Mais également, « nous lui avons aussi exprimé notre préoccupation de présenter le rapport général des élections au cours de la session parlementaire de mars prochain, comme exigé par l’Assemblée Nationale »