Étudiants tués à l’UNILU, le ministre Mbikayi s’explique

Protestant contre le réajustement des frais académiques et le manque d’eau à l’Université de Lubumbashi (UNILU), 3 étudiants ont été tués dimanche dans des échauffourées. Le bilan fait également état du décès d’un policier.

Pointé du doigt et interpellé par la présidence de la République, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve Mbikayi explique, sur TOP CONGO FM, qu’il « n’y a jamais eu une décision du ministre réajustant les frais académiques, jamais. Sinon, les réactions seraient les mêmes partout ».

Il rappelle que « depuis le mois de septembre, j’avais demandé que les frais académiques ne soient plus fixés en dollars, mais en francs congolais ».

La présidence de la République a pourtant ordonné la suspension d’une mesure portant réajustement des frais académiques, Steve Mbikayi indique que « ce n’est pas le ministre qui fixe les frais académiques. Ce sont les partenaires, c’est à dire la direction de l’établissement, les étudiants à travers leurs délégués ainsi que les délégués des professeurs ».

Steve Mbikayi explique que « pour revoir les frais académiques, c’est au sein de l’établissement, après négociations entre différentes parties ». 

La journée du dimanche 27 janvier a été très agitée à Lubumbashi au moment où les étudiants, en colère, sont sortis dans la rue pour protester dans un premier temps contre le manque du courant et de l’eau sur le campus.

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 9 heures et 52 minutes
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 3 semaines et 4 jours