L’UDPS prône la réconciliation nationale (Kabund)


Le parti de Félix Tshisekedi, « UDPS, tient à préciser qu’il s’inscrit dans la logique de la réconciliation nationale et s’oppose à toute politique de règlement des comptes et de chasse à l’homme », s’il accède au pouvoir à l’issue des élections, rassure son secrétaire général.

Face à la presse, Jean-Marc Kabund (photo) appelle à une « rencontre » entre le président de l’UDPS Félix Tshisekedi et le président de la République Joseph Kabila « pour préparer la passation civilisée et pacifique du pouvoir ».

CENI soupçonnée 

Constatant le report sine die de la publication des résultats par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) prévue initialement le 6 janvier dernier et « inquiète de la tension de plus en plus vive au sein de notre population, l’UDPS a mené ses propres enquêtes pour connaître les vraies raisons de ce délai élastique ».

Le parti de Félix Tshisekedi est arrivé à la conclusion qu’il « y a anguille sous roche ».

Et soupçonne, « au-delà des raisons techniques, la CENI de fonder ses décisions sur des raisons purement politiques et en complicité avec le régime en place et avec l’appui criminel de certains de leurs appuis ».

L’UDPS « appelle le peuple à rester mobilisé et vigilant afin de ne pas se faire voler sa victoire » et le président de la CENI à publier les résultats « conformes à la vérité des urnes tels que voulu par le souverain primaire ».

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 10 heures et 28 minutes
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 3 semaines et 4 jours