Qui de Shadary, Fayulu ou Tshisekedi?

« Je viens de voter. C’est un sentiment de satisfaction parce que c’est l’aboutissement du processus électoral que nous avons entamé depuis plusieurs années », se réjouit Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat président de la République du FCC.

Qui reste convaincu que « la victoire est de mon côté. Déjà, je crois qu’à partir de ce soir, je serais déjà président de la République ».

En fait, le président élu aujourd’hui, ne le sera que le 18 janvier, après avoir été proclamé vainqueur par la cour constitutionnelle.

Fayulu, avec la machine.

Hostile à la machine à voter, Martin Fayulu, le candidat de la coalition Lamuka, continue de vouloir préciser s’être « convenu que la machine devait être utilisée comme imprimante. Là, on l’a utilisée que comme imprimante. On a imprimé le bulletin, je l’ai pris et j’ai déposé ».

Ce qui était déjà ce que la CENI disait depuis de longs mois.

« La CENI nous a suivi. Nous avons demandé à Nangaa de nous dire la vérité des urnes ».

« Un désordre organisé » 

Félix Tshisekedi déplore « tous les désordres dont nous entendons parler. Il y a vraiment un grand désordre. Nous nous posons la question de savoir si ce n’est pas un désordre organisé pour que la Cour constitutionnelle soit saisie et qu’elle annule tout et qu’on redonne encore 2 ou 3 ans à ce régime qui va prétexter le budget et prendre le temps qu’il faut ».

Le candidat du CACH avertit, « nous ne l’accepterons pas. Il y a encore des témoins qui se plaignaient jusqu’à aujourd’hui de ne pas avoir leurs macarons. Nous suivons ce qui passe. Si c’est fait dans le but de légitimer le candidat du pouvoir, nous ne l’accepterons pas ».La CENI indiquait en fin d’après-midi que de nombreux témoins n’étaient pas sur les sites de vote. Certains d’entre eux se sont plaints sur TOP CONGO FM « ne pas être pris en charge par leurs partis politiques ».

Membres

  • Illustration du profil de admin
    Actif il y a 1 jour et 13 heures
  • Illustration du profil de Redac
    Actif il y a 1 semaine