mar. Déc 11th, 2018

Pas d’observateurs européens aux prochaines élections (Joseph Kabila)

« Pourquoi devrait-on les inviter? Je considère que ces pays ont déjà préparé leur rapport avant même le jour du vote », déclare le président Kabila qui souligne qu’il y « aura plus de 40.000 observateurs nationaux…, de la région, de la SADC, de l’union africaine, de la CEEAC et de l’OIF », 

Le président Joseph Kabila a tenu ses propos dans une interview exclusive accordée à Colette Braeckman du journal LE SOIR de Bruxelles (Belgique).

« J’ai fait ce que j’avais toujours dit »

« Jamais, ni en privé ni en public ou en aparté avec un autre chef d’état, je n’ai exprimé autre chose » que le respect de la constitution qui ne lui permettait pas de se présenter aux élections, relève Joseph Kabila.

Qui se dit surpris « que ma décision ait pu surprendre… J’ai toujours été constant. Rappelez vous qu’un jour, à Matadi, je vous avais dit que j’étais au service de mon pays et que j’allais le rester toujours », dit aussi le président de la république qui, une fois son mandat terminé « ne songe pas aller en vacances » à l’étranger.

Même s’il dit ne jamais s’être posé la question, il pense « certainement rester dans mon pays où je vais m’occuper de beaucoup de choses ».

Le président Kabila précise qu’il sera à la disposition de son successeur, « s’il a besoin de mes conseils » mais que, quel qu’il soit le futur président « aura surtout besoin de dignité »