ven. Nov 16th, 2018

Emmanuel Ramazani Shadary est bien éligible

Alors que la rumeur gonfle dans les réseaux sociaux sur le fait que la candidature en tant qu’indépendant du secrétaire permanent du PPRD viole les dispositions de la loi électorale, la CÉNI vient y couper court.

« Il n’y a pas d’article 15  (dans la loi électorale) qui parle de la démission (des candidats indépendants) trois mois avant » le dépôt des candidatures », répond sur TOP CONGO FM, le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Cette incise a été élaguée dans la loi électorale”, précise Jean-Pierre Kalamba.

Tout en refusant d’entrer « dans les débats des noms de gens » et en sa qualité de « membre de la CENI », le rapporteur souligne que « quand nous avons, en tant que techniciens, proposé à l’intention des législateurs que les candidats démissionnent trois mois avant, tous les acteurs politiques concernés n’ont pas voulu de ça estimant que c’est se soumettre au diktat des chefs des partis ».

Démission 8 jours après

L’actuelle loi électorale, par contre, « donne aux candidats concernés un délai de 8 jours pour qu’ils démissionnent » des fonctions incompatibles.

Emmanuel Ramazani Shadary devrait donc, dans ces délais, se démettre de ses fonctions au PPRD.