mar. Déc 11th, 2018

« Kabila doit libérer les institutions » (MLC)

« Nous demandons à monsieur Kabila, maintenant qu’il n’est plus en course, de libérer la scène politique, la Commission électorale nationale indépendance (CENI), d’éviter d’interférer directement ou indirectement par sa famille politique », exhorte Jacques Djoli, l’inspecteur général du Mouvement de libération du Congo  (MLC), parti politique de Jean-Pierre Bemba (Photo).

Il souhaite que « les candidats puissent concourir dans la liberté et que les élections se passent dans la transparence et dans la sérénité pour que le meilleur gagne ».

Félicitations à Ramazani Shadary 

Sur TOP CONGO FM, « le MLC se félicite que finalement le président Kabila ait compris que la Constitution est la loi mère. Toutes les manœuvres et incitations voulant le pousser à avoir un troisième mandat ont échoué ».

Jacques Djoli « souhaite aussi bonne chance » à Emmanuel Ramazani Shadary.

Organiser des élections libres (HRW)

« Le fait que Kabila ne se présente pas comme candidat est une première étape cruciale, mais les partenaires régionaux et internationaux de la RD Congo doivent continuer à exercer une pression forte pour que le pays connaisse une transition véritablement démocratique et pour prévenir davantage de répression et d’effusion de sang dans les mois à venir. », indique l’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, dans un communiqué.

Qui rappelle que le dauphin du président Kabila « a été sanctionné par l’Union européenne et a joué un rôle clé dans la répression gouvernementale au cours des dernières années ».