ven. Nov 16th, 2018

Vers l’instauration d’une carte de travail obligatoire (ministre)

Le ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale a annoncé ce lundi que « sera bientôt exigée une carte de travail à tous ceux qui exercent un emploi en RDC ».

Rappelant l’obligation du contrat de travail, « plus de 80% n’en ont pas, ce qui est une misère, ce qui est une bévue », Lambert Matuku Memas (photo) a relevé que « la conséquence est que peu de gens sont affiliés à l’INSS » et que donc, ils ne perçoivent pas les prestations sociales qui leur sont dues.

« La puce contenue dans la (future) carte de travail comportera les détails du contrat, visé par l’ONEM (office national de l’emploi), ce qui devrait demain augmenter les cotisations sociales versées par les employeurs ».

Félicitations à l’INPP

Lambert Matuku Memas s’exprimait ainsi depuis Bukavu (Sud-Kivu), où il a regretté le faible financement de l’INPP, Institut National de Préparation Professionnelle, « structure sous tutelle d’une très grande importance dont les acteurs en sont conscients pour le pays ».

« Le jour où tout le monde le comprendra, le gouvernement ouvrira grands les yeux pour vous regarder comme ceux de qui procèdent le développement du pays. Nous continuons à faire le nécessaire pour que tout le monde le comprenne », a encore dit le ministre d’état, sur un ton de dépit.

« D’autant plus que l’INPP fait du bon travail », souligne Lambert Matuku Memas.

La combinaison « carte de travail obligatoire + augmentation du SMIG » devrait, selon lui permettre de quadrupler les cotisations versées à l’INPP.