mer. Nov 14th, 2018

« Le peuple n’est pas découragé » (Felix Tshisekedi)

En lingala, le président de l’UDPS a demandé au peuple de ne pas se décourager.

« Le combat pacifique a ses hauts et ses bas, à partir du moment où nous refusons la lutte armée, nous ne pouvons qu’avancer à petits pas mais tout ce que nous récoltons est le fruit de cette lutte », a scandé à la foule nombreuse rassemblée sur la place Sainte-Therese, Felix Tshisekedi.

Qui cite les pressions faites pour obtenir faites sur le pouvoir pour obtenir la décrispation politique, comme l’autorisation du meeting du jour.

« Mais la lutte n’est pas terminée, nous planons une pensée pour les Diomi, Diongo, Muyambo et tous les jeunes de l’UDPS qui sont toujours en prison ».

Pas de machine à voter

« Leur machine là est une machine à tricher, le fichier électoral est corrompu et mérite un audit sérieux par l’OIF et les experts locaux. Il pourrait y avoir encore environ 8 millions de doublons encore présents dans le fichier », estime Félix Tshisekedi.

Quand à la présence de l’UDPS à la CÉNI, « nous avons écrit au président de l’assemblée nationale, depuis janvier 2017 sans succès. Kalamba n’est plus UDPS. Il est leur, c’est pourquoi nous exigeons son départ avant la fin de ce mois »

Car, « autant le choix du PPRD et du MLC Int été respectés, celui de l’UDPS doit être respecté », estime Félix Tshisekedi.

Pas de compromission 

Felix Tshisekedi dément tout contact avec le pouvoir « dans un autre cadre et sujet que celui du retour de la dépouille  de Feu Etienne Tshisekedi ».

Le président de l’UDPS dit ne pas avoir  « marchandé le retour de la dépouille de son prédécesseur ».

Et a demandé aux militants de ne pas se laisser distraire par les rumeurs.

« Vous m’avez élu à plus de 98% président de l’UDPS et m’avez demandé de me présenter à l’élection présidentielle. Ce n’est pas pour être encore candidat premier ministre », a déclaré Félix Tshisekedi sous les applaudissements d’une foule qu’il espère « rassurée par cette mise au point ».