mer. Jan 23rd, 2019

« La police a assuré le maintien de l’ordre » (Félix Tshisekedi)

« Malgré les provocations des combattants, malgré le fait qu’il y a eu marche de nombre d’entre eux, de la résidence de Felix Tshisekedi de Limete jusqu’au lieu du meeting, tout s’est passé dans le calme », relèvent les autorités des forces de l’ordre.

Souvent décriée, la police nationale congolaise a été à la hauteur de sa tâche de maintien de l’ordre et a gardé son sang froid, ce qui lui a même valu, au cours de son discours en lingala, les remerciements du président de l’UDPS.

Le général Sylvano Kasongo, commandant provincial de la police dans la capitale, a même accompagné le cortège qui roulait au pas à certains endroits vers la place Sainte-Therese (photo) et l’a reconduit jusqu’à son domicile sans aucun incident.

« La circulation a été perturbée en direction de l’aéroport mais jamais les policiers ne se sont mal comportés », soulignent de nombreux militants, satisfaits d’avoir enfin pu tenir un meeting.

Depuis septembre 2016, où il y avait eu des morts et même au retour d’Etienne Tshisekedi qui s’en était félicité, « la police a fait son travail ».

Cela s’explique par le fait qu’il y a eu une réelle collaboration avec les organisateurs, « ce qui est rarement le cas », précise un proche du gouverneur de la ville de Kinshasa qui avait fait encadré l’événement.

« Nous espérons que les organisateurs des activités politiques respecteront la loi et suivront cet exemple, communiqueront normalement avec l’autorité afin que les partis politiques puissent exercer régulièrement leurs activités ».