mer. Nov 14th, 2018

Le mandat de la MONUSCO est prolongé d’un an.

Le projet français de résolution qui a été adopté à l’unanimité par le conseil de sécurité de l’ONU a plusieurs actes prioritaires dont les principaux sont :

  • protection des civils et dans une moindre mesure la lutte contre les groupes armés 
  • Appui à la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2015 et au processus électoral.

Un mandat plus politique

L’ONU, qui demande aux acteurs congolais de préserver les avancées encore fragiles réalisées sur la voie de la paix et de la stabilité, prie son secrétaire général « de fournir l’appui politique à sa mise en œuvre et au rétablissement de la confiance ».

Alors que l’ambassadeur Ignace Gata Mavinga (photo) estime que la protection des civils et la lutte contre les groupes armés auraient dû être l’axe prioritaire du texte, « tout faire pour la tenue des élections le 23 décembre » semble être le mandat premier de la Monusco 2018, a dit à TOP CONGO FM, un fonctionnaire onusien.

Le mandat de la Monusco est prolongé d’un an, jusqu’au 31 mars 2019 avec un effectif maximum de 16215 casques bleus.

Laisser un commentaire