dim. Oct 21st, 2018

Les composantes du Rassemblement exigent la démission de Tshibala

« Ce n’est pas qu’une branche du Rassemblement, ce sont toutes les composantes qui composent le Rassemblement qui ont pris cette décision. Qu’est-ce que nous reprochons à Tshibala ? Depuis qu’il est arrivé à la Primature, c’est le népotisme. Son cabinet est composé de (ses) femmes, beaux frères et belles sœurs, voilà l’entourage qui compose la Primature de Monsieur Tshibala », s’exclame  sur TOP CONGO FM, le docteur Mbuya Mbayo cadre du Rassemblement/Kasavubu.

« En ce qui concerne le salaire, vous n’avez pas idée où passe cet argent, on ne comprend pas.. De plus, Monsieur Tshibala vient de créer un regroupement politique qui est vraiment en dehors du Rassemblement. C’est un signe clair qu’il n’est plus avec nous. Au lieu de s’occuper du social du peuple congolais, il ne s’occupe que du social de sa famille. C’est inacceptable, Il n’a qu’à démissionner ».

Pour ces composantes, « le Président du conseil des sages du Rassemblement doit prendre ses responsabilités, c’est-à-dire engager la procédure au cas où M. Tshibala ne démissionne pas conformément à notre demande ».

Fin de non recevoir

Selon Patrick Mutombo, « le seul porte-parole du rassemblement reste Bruno Tshibala ».

Le conseiller du premier ministre estime les accusations de népotisme déplacées et constate que les composantes du rassemblement sont toutes représentées dans le gouvernement Tshibala, « notamment avec le propre frère de Joseph Olenghankoy, président du conseil des sages du rassemblement ».

Si la demande de démission du premier ministre était réelle, Patrick Mutombo estime que tous les ministres auraient déjà démissionné.

Laisser un commentaire