mer. Nov 14th, 2018

« Le retour de la dépouille ne participe pas de la décrispation politique » (UDPS)

« Nulle part dans l’accord de la Saint-Sylvestre, il est écrit que le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi faisait partie de la decrispation du climat politique dans notre pays. Lui même de son vivant avait facilité l’aboutissement heureux de cet accord », réplique le porte-parole de l’UDPS, à la proposition du CNSA faite au ministère de l’intérieur d’en faire un cas de la decrispation politique.

« Depuis un certain temps, plusieurs de nos combattants et cadres font l’objet d’une chasse à l’homme. Comment pouvons-nous parler de la decrispation politique dans pareille condition », poursuit Augustin Kabuya.

Le porte-parole de l’UDPS s’interroge aussi sur la qualité à accorder à la decrispation politique alors que leurs camarades sont incarcérés pour des raisons politiques.

« Il y a des enlèvements qui s’observent de gauche à droite. Notre camarade, le député Gecoco Mulumba, est entre la vie et la mort. Plusieurs autres combattants sont introuvables. Comment pouvons-nous blaguer avec de telles choses ?»

Sur TOP CONGO FM, le rapporteur du CNSA avait déclaré qu’Étienne Tshisekedi « a battu le record des dépouilles qui ont passé beaucoup de temps à la morgue au monde », avait valu une démarche officielle du CNSA auprès du ministre de l’intérieur.

Pour la descrispation totale, Valentin Vangi appelait les congolais à plus de patience.

« Les pourparlers sont en cours. Nous pouvons rassurer au peuple congolais que le corps d’Étienne Tshisekedi sera rapatriéau moment voulu ».

Laisser un commentaire