mer. Nov 14th, 2018

« Étienne Tshisekedi avait choisi Valentin Mubake » (Kabund)

« Le président Tshisekedi avait proposé le nom de Valentin Mubake » a reconnu à l’émission PONA EKOLO (photo), Jean-Marc Kabund.

« Il l’avait appelé…, c’était la manière de travailler d’Etienne Tshisekedi, comme pour moi quand il m’avait proposé d’être secrétaire général, il m’avait appelé et me l’avait dit par oral », confie le secrétaire général de l’UDPS.

« Il avait appelé Mubake, lui avait dit qu’il voulait qu’il soit le nouveau premier ministre à désigner par le rassemblement ».

Selon Jean-Marc Kabund, parce que Valentin Mubake avait mal réagi à cette annonce, « il a été pris de folie, il a commencé à annoncer à tout le monde avoir été désigné par Étienne Tshisekedi, les membres du Rassemblement se sont rendus chez le président pour lui demander de ne pas le désigner au poste au risque de dissoudre la plateforme, menaçant même de s’y retirer si cette désignation était confirmée ».

Le président Tshisekedi a du donc se résoudre, à désigner son fils comme candidat premier ministre après que toutes les 8 composantes de la plateforme ait désigné son fils, Felix Tshilombo Tshisekedi.

« Il leur avait demandé de désigner eux-mêmes qui de l’UDPS pouvait être le premier ministre. Mais je dois aussi vous dire que le président Tshisekedi a eu beaucoup de peine à accepter de proposer son fils ».

Jean-Marc Kabund, qui répondait aux questions de Sylvie Bongo, a reconnu faire ces déclarations aujourd’hui « au nom de la vérité ».

Valentin Mubake a toujours déclaré être celui désigné par Étienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017.

La désignation du premier ministre du Rassemblement restant, avec la décrispation politique, le noeud de l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre 2016.

1 thought on “« Étienne Tshisekedi avait choisi Valentin Mubake » (Kabund)

  1. Valentin Mubake…
    cacique de l´UDPS, mais sans racine électorale. En effet, malgré le « fatwa » de Tshitshi contre les parlementaires élus de l´UDPS, Valentin Mubake ne figure pas sur la liste des parlementaires de l´UDPS parce qu´il n´a pas été capable de se faire élire au Kivu où il est orginaire.
    Certaines personnes pensent qu´il serait l´un de ceux qui avaient decidé de lancer le « fatwa » contre les parlementaires élus de l´UDPS.

    Pourquoi Valentin Mubake ne pouvait pas devenir « premier ministre du Rassemblement » ? La raison est si simple et si explicite. Il faut retourner les pages des manifestations de l´opposition, dont un meeting á Ndjili a été la plus importante manifestation.
    Les lecteurs vont retrouver facilement la posture de l´UDPS (en général) contre le reste de l´opposition: Mavungu « sécretaire général » ou Lisanga Bonganga, sans oublier Valentin Mubaka. Tous les leaders de l´UDPS étaient contre les actions de l´opposition car ils comptaient plus sur les negociations secrètes en Europe avec le PPRD. C´était avant Genval, et l´après Genval a tout changé. Ainsi, Mubake (comme Mavungu et Lisanga Bonganga) étaient tout simplement des gens indésirables au sein du Rassemblement.
    Tshitshi pouvait le désigner, mais Mubake s´est retrouvé en face de ses paroles et actes contre des organisations politiques qu´il ne croyait pas devenir des alliés.

Laisser un commentaire