lun. Oct 22nd, 2018

Brussels Airlines contrainte à réduire la fréquence de ses vols en RDC

« Faute de réciprocité dans l’exploitation des services aériens internationaux entre la république démocratique du Congo et le royaume de Belgique, le nombre des fréquences hebdomadaires alloués à votre compagnie aérienne Brussels Airlines, est réduite de 7 à 4 à partir du lundi 5 février 2018 », annonce dans un courrier le directeur général de l’autorité de l’aviation civile congolaise.

Jean Tshiumba Mpunga demande à la représentante de Bruxelles Airlines à Kinshasa, de lui « soumettre sans délai, pour approbation, un nouveau programme d’exploitation ».

Après la demande de fermeture de la Maison Schengen et le constat de l’inutilité du maintien de la mission de coopération belge en RDC, « face à la décision unilatérale des autorités belges de suspendre la coopération d’état à état », le gouvernement de la RDC applique ainsi les décisions « idoines » en vue du rééquilibre des échanges entre les deux pays, a dit à TOP CONGO FM, un membre du cabinet du ministère des affaires étrangères.

Dans le cadre de la réciprocité, les compagnies nationales congolaise et belge avaient le droit de 4 fréquences hebdomadaires.

« Depuis que la Belgique a tout fait pour interdire l’accès au territoire européen aux aéronefs congolais », Brussels Airlines s’est retrouvée en monopole, nous indique la même source.

Cela ne semblait gêner personne jusqu’au récent changement de position de Bruxelles à l’égard de Kinshasa.

Laisser un commentaire