dim. Oct 21st, 2018

Marche des laïcs, la CENCO condamne et appelle à une enquête

Profondément choquée, la CENCO « déplore l’atteinte à la vie humaine…, condamne l’atteinte à la liberté de culte garantie dans tout état démocratique, la profanation de certaines églises et l’agression physique des fidèles dont les servants de messe et les prêtres ».

Dans une mise au point, la conférence épiscopale nationale du Congo « condamne avec la dernière énergie le recours à la violence par certains agents de l’ordre, violence non justifiée qui a occasionné la mort d’hommes ». 

Les évêques rappellent que « la vie humaine a un caractère sacré et inviolable ». 

La CENCO « demande une enquête sérieuse et objective pour établir les responsabilités sur les pertes en vies humaines et les agressions physiques ».

La mise au point de la CENCO

« L’annonce de la marche…, a suscité dans certains médias une campagne d’intoxication visant à semer la division au sein de l’episcopat »,relèvent les évêques.

Accusant les médias d’avoir déformé les propos de certains évêques, « la CENCO dénonce vigoureusement cette pratique d’instrumentalisation de t cette manœuvre de diviser l’Episcopat ».

Ce qu’avait dit TOP CONGO

Sur la base du communiqué pastoral aux fidèles de son diocèse (photo), l’évêque Sikuli Paluku (Beni-Butembo) les invitait, « à rendre grâce au Seigneur pour l’année 2017 qui touche à sa fin et pour 2018 qui se profile à l’horizon ».

Avant lui, l’évêque du Kasai Central, en visite chez le nouveau gouverneur Dénis Kambayi, Monseigneur Marcel Madila s’était dit « non concerné par cette marche…, programmée par les laïcs, n’est pas une initiative de la CENCO, ni d’une institution reconnue par l’église ».

Laisser un commentaire