mar. Déc 11th, 2018

Risques de perturbations sécuritaires le 31 décembre (gouvernement)

« La situation sécuritaire sur l’ensemble du pays est relativement calme. L’état d’esprit de la population est dominée par les préparatifs des fêtes de fin d’année avec quelques risques de perturbation du fait d’actions subversifs projetées par un comité de Laïcs soutenu par quelques Membre edu clergé catholiques, quelques partis politiques extrémistes et quelques chancelleries étrangères », indique le compte-rendu du 5ème conseil des ministres présidé par le premier ministre Bruno Tshibala (photo primature).

« Il s’agit d’une tentative subversive inacceptable » dit encore le compte-rendu publié par les services du premier ministre.

https://t.co/9EbD9LVYai

Le gouvernement fait état  « du recrutement par les organisateurs de bandes de casseurs, d’individus démobilisés de groupes armées auxquels des armes de guerre auraient été distribués pour s’en prendre à la paisible population et à diverses personnalités publiques ainsi que pour vandaliser des équipements collectifs… »

La primature accuse les organisateurs de vouloir ainsi « créer une situation insurrectionnelle qui leur permettrait de capturer le pouvoir par des voies non démocratiques ».

Le gouvernement prévient que « les forces de défense et de sécurité ont été dûment instruites pour répondre efficacement et professionnellement à toutes manoeuvres de perturbation de l’ordre public… »

1 thought on “Risques de perturbations sécuritaires le 31 décembre (gouvernement)

  1. ¤ DES ARMES DE GUERRE DANS LES EGLISES DE KIN ?

    Incroyable scoop dont la radio Top Congo si crédible devrait s´assurer l´exclusivité ! En effet, dans l´histoire de la RDC, c´est la première fois qu´on apprend que l église catholique opte pour la lutte armée et serait capable d´acquerir des armes de guerre dont elle peut distribuer á ses membres !

    L´évangile de la liberation appliquée en Amerique Latine dans les années ´80 a-t-elle trouvée son chemin dans les coeurs des prêtres congolais? Le Vatican serait-il capable d´armer les prêtres congolais ?
    Comme le mot « terrorisme » est lié depuis quelques années avec les activités politiques d´orgine religieuse, pourquoi le gouvernement Tshibala n´accuse pas les paroisses catholiques de Kin de « terroristes » ?

Laisser un commentaire