mar. Oct 23rd, 2018

Les Laïcs rejettent l’interdiction de Kimbuta

« La marche est maintenue. Qu’il pleuve ou qu’il neige, nous marcherons parce que nous voulons prendre notre destin en mains », declare sur TOP CONGO FM,  Léonie Kandolo, l’un des membres organisateurs de la marche du 31 décembre.

Elle réagissait ainsi à la décision du gouverneur de la ville de Kinshasa interdisant la marche estimant qu’il ne dispose pas de suffisamment de  moyens pour encadrer la foule.

L’une des raisons évoquées par l’autorité urbaine est que cette marche des laïcs catholiques n’a pas d’itinéraire.

« Kinshasa compte 167 paroisses. Nous demander de donner l’itinéraire, c’est nous demander presque 167 itinéraires. Ce qui est impossible », réplique Léonie Kandolo.

« Les croyants ne vont marcher qu’avec des bibles, des chapelets et des  rameaux. Donc c’est une marche totalement pacifique ».

Et d’ajouter que « les policiers sont nos frères. Ils sont chrétiens comme nous, pour la plupart, de même les gouvernants. Nous avons aucun intérêt à faire du mal à nos frères ».

La dernière fois que les laïcs ont manifesté, c’était le 16 février 1992.

Ils exigeaient alors l’ouverture de la Conférence nationale Souveraine (image d’archives).

La marche qui avait été réprimée en son temps, s’était soldée par une dizaine de morts.

2 thoughts on “Les Laïcs rejettent l’interdiction de Kimbuta

  1. FAIRE FACE Á LA REPRESSION !

    Le sang des martyrs a toujours été le ferment sur lequel l´évolution de l´Humanité a été possible depuis la nuit du temps.
    La determination des laics catholiques face aux menaces de la repression est un test pour la suite de l´évolution de la démocratie au Congo. Si l´église catholique qui avait grâce á son influence spirituelle fait accorder á Kabila un an hors mandat est incapable de manifester dans la capitale, alors quelle autre organisation sera capable de lutter pour l´instauration de la démocratie au Congo?
    Cette marche est symbolique et va determiner de l´avenir politique du Congo.

  2. Marche des cons laics catholiques! Au moment où il y a une date déjà fixée pour les élections en 2018 et que la communauté internationale européenne, l´amérique , le conseil de sécurité et l´Union africaine ont tous accepté cette date, il n´y a plus de raisons évidentes d´organiser de marches. Pire encore, du moment où les partis politiques de l´opposition extrêmiste dite « radicale » se rangent derrière cette marche et tiennent à y prendre part , quelle crédibilité faudra t-il encore donner à cette marche des « chrétiens laics catholiques », marche dite  » pacifique »? Avec les politiques, les marches en RDC ne sont « pacifiques » que de nom! Et si désordre et mort d´homme s´ensuivaient , qui en serait responsable? C´est bien facile d´accuser le pouvoir. Mais, ….!
    Si la marche en question, mêlée des politiques, a pour objectif le soulèvement populaire,
    elle n´aura comme mérite que de créer désordre, destruction méchante du tissu économique , pillage, vandalisme et mort d´homme de plus . A l´instar de celle du 16 février 1992 reclamant l´ouverture de la CNS, elle n´arrivera pas à chasser pas Kabila .
    Croyez-moi!
    Allons aux élections!

Laisser un commentaire