lun. Oct 22nd, 2018

« Nous allons voter avec la machine à voter » (Nangaa)

« Nous allons voter avec la machine à voter. Ne vous en faites pas. Ne suivez pas ce qui se raconte. J’ai dit aux politiciens que si vous ne voulez pas de la machine à voter, il n’y aura pas élection le 23 décembre 2018 », a dit ce vendredi, Corneille Nangaa (photo), qui recevait certains patrons de la presse congolaise.

Le président de la CENI annonce pour janvier 2018, le lancement du Programme National de Sensibilisation.

« Le 8 janvier prochain, nous recevons les 8 premières machines à voter. Ensuite, un lot de 240 machines suivra avec pour seul objectif de former et sensibiliser les congolais à cet outil. Un troisième lot d’un millier doit suivre. Avant le 23 décembre 2018, nous voulons que la majorité des congolais expérimente la machine ».

Élections sans partenaires internationaux?

Corneille Nanga dénonce l’attitude de certains partenaires de la CENI.

« Certains partenaires nationaux et internationaux avaient fait du calendrier une condition pour apporter leur appui financier. Il a été publié. Puis ils ont exigé un budget détaillé. On le leur a remis. 3 jours après, un média étranger l’a même publié. Nous dénonçons cela. Jusqu’à présent, ces partenaires multiplient des conditions au lieu de donner l’argent. Raison pour laquelle l’actuel budget des élections (432 millions de dollars) ne tient pas compte de leur appui. S’il vient, tant mieux, s’il ne vient pas, nous nous contenterons de ce que le gouvernement mettra à notre disposition ».

Face aux patrons de presse pour la 4ème fois depuis son avènement à la tête de la CENI, Corneille Nanga est aussi revenu  sur l’évaluation du processus electoral durant l’année 2017.

Enrôlement

Hormis une partie de l’espace Kasai, le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante affirme qu’à ce jour, plus de 45 millions de Congolais ont été enrôlés.

« Ce sont des chiffres bruts. Le nouveau ficher électoral sera présenté à l’assemblée nationale à la Session de mars. S’il y a des contestations, nous sommes ouvert à un audit ».

Loi électorale

« Bonne ou mauvaise, la loi électorale a été votée par les deux chambres et promulguée par le président de la République. Je suis désolé d’entendre les gens dire qu’ils vont marcher à cause de cette loi. La bonne démarche est celle de la saisie de la Cour Constitutionnelle initiée par certains députés. Après la réponse de la Cour, on passera à autre chose ».

Calendrier électoral 

« Rassurez-vous, nous sommes dans le bon, le calendrier électoral est en cours de réalisation », a déclaré solennellement Corneille Nangaa.

1 thought on “« Nous allons voter avec la machine à voter » (Nangaa)

  1. Pauvre Nangaa ?
    Il a contre lui l´opposition et les pays « donateurs ». Ces machines qu´il souhaite á tout prix á acheter, avec quel « budget » compte-t-il le faire?
    Possede-t-il (aussi) cette perception qu´il n´est pas « indispensable » et peut quitter la tête de la CENI si les conditions interieures et exterieures pour la tenue des élections l´exigent?
    Comment peut-il continuer á s´accrocher aux machines dont les pays donateurs refusent d´acheter et ont largement informés les congolais des aspects negatifs?

    L´attitude de Nangaa est étrange, c´est comme si il possede toute l´indépendance de « decider » s´il y aura élection ou pas.. sur base de ses propres exigeances á lui tout seul.

Laisser un commentaire