mer. Nov 14th, 2018

« Marches et/ou cloches, c’est de l’anarchie » (Mbikayi)

« On se demande pourquoi il faut faire des marches ou du bruit la nuit. C’est de l’anarchie totale que nous devons combattre.  Nous pensons que nous devons combattre l’anarchie et soutenir la démocratie », a dit le président du PT (Parti travailliste), lors de la réunion organisée ce mardi avec les président des cellules de son parti.

« Nous disons à notre population qu’en décembre 2018 on n’a pas besoin d’une ville morte. On n’a pas besoin des marches. on n’a pas besoin de cloches ».

Pour Steve Mbikayi, qui est aussi ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, « en démocratie, on prend le pouvoir par les élections ».

Insistant sur le respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre, « qui a prévu une prolongation », Steve Mbikayi estime qu’étant donné qu’il n’y a « élections en décembre 2017 » et que « le CNSA, la CENI et le gouvernement se sont entendus sur la date des élections…, il n’y a plus besoin de créer des troubles dans le pays ».

Issu de l’opposition, Steve Mbikayi pense qu’il faut maintenant se focaliser sur les élections et que pour les gagner, « il faut maintenant faire des alliances. On fera des alliances des gagnants! On aura un président qui va gagner! Nous sommes pressés d’aller aux élections. Nous allons nous adapter sur ce seuil de 1% par des alliances que l’on va tisser avec des gens qui pèsent. Pour le moment on ne saura plus aller seul. Et cette loi a l’avantage d’assainir la scène politique congolaise pour éviter qu’il y ait rop de petits partis politiques ».

A l’appel de l’opposition, des marchés, interdites par les autorités, sont organisées.

A l’église catholique, tous les jeudis, les cloches des paroisses sont appelés à sonner pour appeler au respect de l’accord du 31 décembre. a-t-il fait remarquer.

Un membre du gouvernement a été récemment accusé par la CENCO d’avoir appelé des jeunes à perturber la messe à la cathédrale Notre-Dame du Congo.

Marcel Kitambala

Laisser un commentaire