mer. Nov 14th, 2018

Un ministre recrute des jeunes pour perturber la messe (CENCO)

« Ce qui s’est passé est vraiment triste. Des jeunes gens ont été recrutés par un membre du gouvernement et envoyé à la cathédrale Notre-Dame du Congo pour perturber la célébration eucharistique. Après la première messe, ils se sont mis à siffler », déplore l’abbé Jean-Marie Bomengola, chargé de communication de la Commission épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Sur TOP CONGO FM, il annonce que « l’un d’entre eux a été arrêté et a avoué qu’ils ont été recrutés par un ministre de la République pour faire des troubles dans l’église. Ce jeune homme est aux arrêts. Il est retenu quelque part ».

Lors de l’interrogatoire, « il nous a donné le nom de celui qui l’a recruté ».

Sans révéler ce nom, l’abbé Jean-Marie Bomengola pense que cette tentative de sabotage est relative « à des manifestations pacifiques qui ont été mises en place notamment des sonneries dans les églises tous les jeudis pour appeler à l’application de l’accord du 31 décembre 2016 ».

Laisser un commentaire