dim. Oct 21st, 2018

18h, les cloches des églises ont sonné

A 18h, comme les cloches de l’église Notre Dame du Congo, celles de toutes les autres paroisses du pays, ont retenti ce jeudi.

« C’est une réponse à l’instruction des curés doyens de l’église catholique, archidiocèse de Kinshasa,  qui avaient demandé de lancer des actions à partir de ce jeudi 14 décembre pour réclamer l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre », précisent les catholiques qui avaient aussi été relayés par les laïcs.

Ils invitaient également ses fidèles et tous ceux qui le peuvent à faire un maximum de bruits. 

Exorciser la peur (Rassemblement)

« C’est une très bonne initiative. Nous la soutenons tous parce qu’elle a l’avantage de démontrer pacifiquement le ras-le-bol au niveau de la population », a dit à TOP CONGO FM, Christian Mwando Nsimba, cadre du Rassemblement/Limete.

Pour qui, « c’est aussi un processus pour exorciser la peur ».

Comportement contradictoire (MP)

« Certains acteurs de l’église catholique persistent dans leur confusion qui dérange entre la mission apostolique de l’église et le rôle social qui n’est certainement pas de fixer les dates des élections, de déterminer les conditions d’éligibilité et les conditions d’application des accords politiques », pense André-Alain Atundu.

Le porte-parole de la Majorité présidentielle (MP) reste convaincu que si l’église catholique « voulait faire œuvre utile, elle devrait commencer par sonner ces cloches d’abord en direction de l’Union européenne qui ne contribue pas à la décrispation politique par des mesures qu’elle annonce vis-à-vis des autorités congolaises ».

La Police prête à intervenir 

Le porte-parole de la Police nationale congolaise (PNC) prévient que « cela va énerver les dispositions du code pénal ».

Le colonel Pierrot Mwanamputu prévient que « si l’infraction est commise, ceux qui ont signé les documents en porteront  les conséquences ».

L’infraction serait liée aux « tapages diurnes ou nocturnes. Nocturne, ça sera des conséquences aggravantes parce que ça ne sera pas fait inconsciemment. Mais c’ést prémédité en annonçant que nous allons faire des tapages nocturnes à telle heure ».

L’église avait d’abord annoncé que les clichés sonneraient à 21h, avant de ramener l’horaire à 18h, et peut-être ainsi d’être accusée de tapage nocturne.

Laisser un commentaire