dim. Oct 21st, 2018

La police doit rester neutre face aux idées politiques

« Bravo à nos concitoyens qui n’ont pas suivi l’appel à manifester », disait en conclusion de la journée de mercredi, le porte-parole de la police nationale congolaise.

Les mouvements citoyens, soutenus par des partis politiques de l’Opposition, avaient appelé à une journée ville morte.

Après avoir établi le bilan, le colonel Mwanamputu avait souligné sur TOP CONGO FM que « la Police nationale congolaise félicite la maturité de tous nos concitoyens qui n’ont pas répondu à cet appel à manifester visant la déstabilisation des institutions légalement investies et la perturbation de l’ordre public ».

Ça ne se dit pas

Si la Police doit le respect absolu de la légalité, que le policier doit être loyal envers les institutions républicaines, doit être intègre, impartial et obéissant à la hiérarchie, intervenant pour apporter aide et assistance, la police peut donc se féliciter que l’ordre ait été maintenu et que la loi ait été respectée.

Mais la police ne peut en aucun cas se féliciter qu’un mot d’ordre n’ait pas été suivi, vu qu’il porte sur une matière qui ne relève pas du maintien de l’ordre.

Le colonel Mwanamputu peut se féliciter qu’il n’y ait pas eu de désordre, mais il ne peut pas se féliciter que l’Opposition n’ait pas été suivie même si cela inclut le fait que cela ait permis au maintien de l’ordre qu’il se doit d’assurer.

Elle ne peut que se féliciter que la loi ait été respectée, si délit et/ou crime est avéré.

1 thought on “La police doit rester neutre face aux idées politiques

  1. POLICE CONGOLAISE ?

    Combien des officiers de la police se retrouvent sur la liste des sanctions occidentales? Cette police qui peut se permettre de detenir des enfants, pire une petite fille de 15 ans est la pire des polices de toute la planète. La loyauté de la police devrait s´adresser á la constitution et jamais aux « institutions » qui ne possedent plus la légalité n´ayant plus un mandat électif. Maintenir l´ordre en faveur de tous les congolais est une bonne chose, mais afficher une loyauté envers des « personnes » qui vont tôt ou tard s´effacer de la gestion de l´État va avoir des conséquences dans un futur proche. Nous nous souvenons du speech remarquable de feu le général Mahele á la Conférence Nationale quand il disait tout haut que les membres des FAZ étaient avant tout des fils et des filles des congolais. Ainsi, les FAZ étaient une armée du peuple et non une milice privée d´un président. Ceux qui dirigent la police devraient relire ce discours de temps en temps et se souvenir qu´il y aura un futur autre pour le Congo.

Laisser un commentaire