ven. Nov 16th, 2018

FACE À FACE Jean-Pierre Lisanga Bonganga

« Nos amis doivent être sincères et nous dire ce qu’ils veulent plutôt que de parler d’une transition sans Kabila ».

Le FACE À FACE a reçu ce dimanche 12 novembre 2017 le ministre d’état en charge des relations avec le parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga.
Retrouver l’intégralité de cette émission est en vidéo à l’adresse suivante :
L’émission FZCE A FZCE est présentée par Christian Lusakueno.

1 thought on “FACE À FACE Jean-Pierre Lisanga Bonganga

  1. ¤ L´AUTRE « OPTION » DE KABILA ?
    Mr Lusakweno n´a pas été assez « agressif » dans ses questions sans doute… Ce que l´autre face de la « monaie » offre á Kabila une autre option qui consiste á « sacrifier » le « groupe » de Tshibala tout simplement.
    En effet, si Kabila souhaite éviter une confrontation sanglante qui peut precipiter son « exit », retourner vers la Cenco (comme l´affirme implicitement l´ambassadrice Nikki !) va exiger qu´il accepte de se passer de Tshibala et tous ceux qui ont été recrutés pour « dedoubler » le Rassemblement.
    Le prix d´une implication de la Cenco est avant tout la décrispation qui impose le retour de Katumbi, Nyamuisi ou Francis Kalombo et la liberation de tous les prisoniers politiques. Retourner vers la Cenco va exiger l´application « correcte » de l´accord en laissant le Rassemblement et le MLC (y compris l´UNC de Kamerhe) designer cette fois ici le Premier Ministre, reduire le format du gouvernement où Kabila devrait lacher les postes importants (Affaires Étrangeres, Interieur, Finance ect..) tout comme la désignation d´un autre président de la CNSA. Bien que cette option porte exige que Kabila se « replie » á la présidence pour attendre son remplacement, elle est la plus réaliste afin d´éviter une transition sans lui. En bref, Lisanga et cie savent très bien que le back up des USA va « fondre sous le soleil » d´un mouvement de protestation violente. Ils seront sacrifiés..pour sauver Kabila. Á moins que Kabila ne souhaite un exit sanglant á travers une confrontation.

Laisser un commentaire