La police disperse des débuts de marche à Kinshasa

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. KABIMBI dit :

    En faisant abus d’amalgames et de mensonges pour convaincre les croyants catholiques membres de l’Opposition radicale, à se dresser contre les croyants catholiques membres de l’Opposition qui participe au gouvernement congolaise de large union nationale ainsi que les adeptes des autres confessions qui aspirent à la réussite des élections prévues le 23 décembre 2018, le cardinal Laurent Monsengwo et ses amis pharisiens des temps modernes, s’exposent au traitement prévu dans Jérémy – chapitre 23 verset 1 à 4 que voici:

     » Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent Le troupeau de mon pâturage ! dit l’Eternel.
    ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël, Sur les pasteurs qui paissent mon peuple : Vous avez dispersé mes brebis, vous les avez chassées, Vous n’en avez pas pris soin;
    je vous châtierai à cause de la méchanceté de vos actions, Dit l’Eternel. Et je rassemblerai le reste de mes brebis De tous les pays où vous les avez chassées; Je les ramènerai dans leur pâturage; Elles seront fécondes et multiplieront.
    J’établirai sur elles des pasteurs qui les paîtront; Elles n’auront plus de crainte, plus de terreur, Et il n’en manquera aucune, dit l’Eternel.  »

    Pour l’organisation, le 31 décembre 2017, de la déstabilisation des institutions congolaises, le garant de la Constitution, doit veiller à ce que la rigueur de la loi qui découle de la mise en œuvre du deuxième aliéna de l’article 64 de la Constitution de la IIIème République, doit leur être appliquée.

    La Nouvelle Génération Citoyenne pour la Rdc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *