Le direct Pop Up

Top Congo online

Une Opposition unie et recomposée reçue par Nikki Haley

« Chez Nikki Halley, nous avons défendu notre point de vue », a dit à TOP CONGO FM, Ève Bazaïba, por…

Read more

60% du personnel de l’ex ONATRA est composé de retraités.

Écrit par Rédaction en ligne. Publié dans Actualité

Sur les 21.000 salariés, seulement 8.000 sont des actifs, selon le directeur général de la société commerciale des transports et ports, anciennement ONATRA.

« La SCTP rémunère actuellement près de 21.000 salariés dont un peu moins de 8.000 seulement sont actifs et travaillent réellement», déplore sur TOP CONGO FM, Daniel Mukoko Samba.   

«Plus des 13.000 autres salariés sont des pensionnés».



Répartis en deux catégories, il s’agit :

- pensionnés «qui ont déjà perçu leur décompte final, mais continuent à être payés à la SCTP au lieu de l’être à l’INSS».

Leur nombre s’élève à «plus de 12.000».

- pensionnés debout c’est-à-dire, « des retraités qui n’ont pas encore perçu leur décompte final ».


Ces retraités reçoivent « une indemnité d’attente ou un salaire d’attente. En fait, c’est un salaire complet. Ils sont payés comme s’ils travaillaient alors qu’en réalité, ils ne travaillent pas. Ils sont près de 1.000 ».
 
Un nombre en croissance constante.


Selon Daniel Mukoko Samba, c’est cela « le vrai problème de la SCTP ».


La SCTP est une entreprise publique active essentiellement dans l’ouest et le nord du pays.

Basée à Kinshasa (photo), ses activités principales sont l’exploitation ferroviaire et portuaire et le transport fluvial.

Son réseau est composé

- du chemin de fer Kinshasa-Matadi
- Du réseau lacustre et fluvial, de Boma à Banana, du fleuve Congo, de la rivière Kasaï et de leurs affluents
- Des ports maritimes de Matadi et de Boma et fluviaux de Kinshasa, Mbandaka et Kisangani.

Face à Face Vidéo

Twitter Christian Lusakueno